Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter.

S'abonner
Actualités

La FNEA alerte sur la situation des Étudiants en première année

  • N’importe où

 

La Fédération Nationale des Étudiants en Audioprothèse (FNEA) vient de publier les résultats d’une enquête approfondie menée auprès des étudiants en première annéed’audioprothèse des 10 écoles françaises. Cette étude vise à mieux comprendre la réalité des étudiants dans la filière et à mettre en lumière des aspects cruciaux pour le développement académique et professionnel de ces futurs audioprothésistes.

Une majorité d’étudiants jeunes et issus de formations scientifiques
Les résultats révèlent que les deux tiers des étudiants de première année ont obtenu leur baccalauréat entre 2021 et 2023 et sont âgés de 18 à 20 ans. Les trois quarts d’entre eux possèdent un baccalauréat général axé sur les sciences (physique, maths et SVT) avec une prédominance pour le bac Maths/SVT.
Autre statistique importante qui ressort de l’enquête : plus de la moitié des étudiants en première année ont déjà suivi au moins une année d’études supérieures, dont 25% ont effectué une première année de médecine et 20% ont suivi un BTS Opticien-lunetier.

Une forte proportion d’étudiants prêts à partir à l’étranger
Face aux difficultés liées à Parcoursup, plus de 20% des étudiants auraient envisagé de rejoindre une formation
d’audioprothèse à l’étranger en cas d’échec. Parmi eux, près de 60% se tourneraient vers des écoles espagnoles
proposant des formations à distance.
La problématique de l’essor des étudiants espagnols formés à distance étant aujourd’hui bien connue, la FNEA rappelle qu’il est primordial de poursuivre la communication et le combat déjà entamé pour obtenir une équivalence de diplôme moins laxiste que celle mise en place actuellement.

Une proportion importante d’étudiants boursiers
Plus de 30% des étudiants en première année bénéficient d’une bourse, et en moyenne, les étudiants boursiers en audioprothèse se situent à l’échelon 2, ce qui représente un montant de 216,3 euros par mois pendant la période scolaire.

Mobilité et éloignement géographique :
La réalité des étudiants en audioprothèse révèle que la plupart d’entre eux sont amenés à déménager lors de leur entrée dans la filière. Plus de la moitié se trouve à une distance de plus de 400 km de leur domicile d’origine, soulevant des questions cruciales sur le logement et les coûts associés. En effet le loyer moyen pour les étudiants en audioprothèse est de 546,42 euros par mois ce qui représente une dépense conséquente qui doit être allégée.

Un manque de formation aux premiers secours
Une des problématiques majeures exposées par l’enquête concerne l’absence de formation aux premiers secours AFGSU 2 ou équivalent dans les écoles d’audioprothèse. Il est à noter que ce diplôme est obligatoire pour exercer en tant qu’audioprothésiste d’après l’arrêté du 30 décembre 2014 relatif à l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence. Actuellement, plus de la moitié des étudiants ne possèdent aucun diplôme de premiers soins, et 44% n’ont pas le niveau nécessaire. Seulement 2% des étudiants possèdent le diplôme requis, soulevant des préoccupations quant à la préparation des futurs professionnels de la santé auditive.

Suite à cette enquête, la FNEA appelle à une prise de conscience collective et à des actions concrètes pour améliorer la situation des étudiants en audioprothèse et émet les revendications suivantes :
1. Soutien financier : Demande de renforcement des aides financières tels que les gratifications de stages et le
maintien des bourses universitaires l’été pour les étudiants et étudiantes ainsi que la désindexation des
bourses pour assurer une plus grande équité dans l’accès à la formation.
2. Mobilité étudiante : Appel à la création de dispositifs de soutien pour les étudiants devant déménager
notamment la mise à disposition de logement en résidence CROUS ou conventionné CROUS pour les
étudiants et les étudiantes en audioprothèse en période de stage, afin de faciliter leur intégration et
d’alléger les coûts liés à la mobilité.
3. Formation aux premiers secours : Exhortation à l’introduction d’un programme de formation aux premiers secours AFGSU 2 ou équivalent au sein des écoles d’audioprothèse pour garantir la préparation adéquate des futurs professionnels.

Aussi, La FNEA appelle les pouvoirs publics et les écoles d’audioprothèse à prendre en compte
ces revendications afin d’améliorer la situation des étudiants et de garantir la qualité de la formation.

 

 

Pour recevoir les dernières infos, inscrivez-vous à notre newsletter.

Commentaires fermés.

Les plus vus

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Il sont nécessaires au bon fonctionnement du site internet et sont utilisés par la société Fréquence Audio pour vous permettre une navigation optimale et de faire usage des services que nous fournissons. Vous êtes informés qu’en cas de refus, votre navigation risque de ne pas fonctionner correctement.


Refuser tous les services
Accepter tous les services